Deux facteurs clés influençant votre cotisation d’assurance auto

voiture-dans-une-facade-de-maison

Il est obligatoire de souscrire à une assurance auto dès lors que vous êtes propriétaire d’un véhicule au Québec. Les assurances privées viennent en complément des assurances de la SAAQ et couvrent les conducteurs en termes de responsabilité civile et de dégâts matériels. La SAAQ, elle, couvre tous les Québécois sur le territoire et à l’étranger pour des dommages tels que blessures corporelles. Si les contrats d’assurance automobile sont, sur le papier, tous les mêmes, les primes (montants) et les protections varient d’un conducteur à l’autre selon plusieurs critères. Notamment : la catégorie de votre véhicule et le quartier dans lequel vous habitez.

Le type de véhicule

La marque et le modèle de votre véhicule sont des facteurs très importants lors du calcul de votre prime d’assurance. En effet, selon le type de véhicule que vous conduisez, les risques encourus ne sont pas les mêmes. Les voitures luxe / haut de gamme par exemple sont plus susceptibles de se faire voler. Les voitures de sport ou à grande puissance sont, quant à elles, plus dangereuses sur route. Les assureurs prennent tous en considération ces critères pour estimer le montant que vous allez devoir cotiser.

Par exemple, la Nissan Sentra, la Jeep Patriot, la Dodge Journey, la Chevrolet/GMC Traverse/Acadia, la Chevrolet Malibu, la Nissan Rogue, la Mercedes-Benz E350/E500W, la Honda CR-V, la Ford F150 ou encore la Ford Escape sont des voitures classées parmi les moins chères à assurer.

C’est pourquoi il est important de bien vous renseigner avant toutes démarches. N’hésitez pas à contacter plusieurs assureurs et à lire de la documentation sur votre voiture et ses différentes caractéristiques de puissance et de sécurité. Vous pourrez notamment retrouver de nombreux essais routiers sur les sites spécialisés et y lire des avis d’expert sur votre modèle d’auto.

Votre lieu de résidence

L’endroit où vous habitez est aussi une donnée importante. Dans un quartier résidentiel par exemple, il est moins risqué de garer son auto dehors que dans un quartier plus pauvre. Le fait d’avoir un garage change aussi la donne. Si vous déménagez et que vous avez une auto, pensez à cela avant de signer votre nouveau bail.

Exemple, bien que le coût de la vie en général soit moins élevé à Montréal qu’à Toronto ou Vancouver, la ville est réputée pour être l’une des plus onéreuses en termes d’assurances auto à cause des nombreux vols qu’on y déclare chaque année. « Si notre assuré fictif déménageait à l’autre extrémité de l’île, dans le secteur Pointe-Claire, avec sa Honda Civic, sa prime serait moins élevée de 600 $ par rapport à ce qu’il paierait dans l’est de l’île. » (Extrait de l’article radio-canada cité dans les sources)

Les assurances automobiles (La Capitale par exemple) ont chacune leurs propres grilles d’évaluation des quartiers d’une ville qui évolue aussi avec le temps et les constatations d’accidents et d’infractions. Chaque fois que vous faites une soumission à votre assureur pour recevoir une indemnisation, les données relatées servent aussi à alimenter leur propre base d’estimés et à revoir leurs tarifs.

Bien sûre, votre âge, votre sexe, vos antécédents de conduite entreront aussi en ligne de compte lors du calcul de votre prime. Mais cela, vous n’y pouvez pas grand-chose !

 

Sources : http://www.infoassurance.ca/static/pdf/fr/connaitre-assurance-automobile.pdf, http://www.kanetix.ca/dix_moins et http://www.radio-canada.ca/actualite/v2/lafacture/niveau2_1652.shtml
Source image : auto.rtl.fr